Categories

Pages

Links

Voici comment notre cerveau nous empêche de perdre du poids

  • Catégorie : Minceur
 

Ne pas manger la nuit

D’après une nouvelle étude publiée hier dans la revue eLife, certains de nos neurones limitent l’efficacité des régimes et donc notre perte de poids. On vous explique pourquoi.

Voilà qui fournira une bonne excuse à toutes celles qui cherchent encore la motivation pour se mettre à la diète ! Une étude menée par les chercheurs de l’Université de Cambridge révèle l’existence de neurones empêchant la dépense calorique même lorsque nous surveillons attentivement notre ligne.

L’expérience a été menée sur des rats sur lesquels on a testé un type de neurones, nommés les AgRP, que l’on trouve dans l’hypothalamus, une région centrale du cerveau responsable, entre autre, du lien entre le système nerveux et le système endoctrinien.  On sait également que ces neurones jouent un rôle dans l’appétit et le processus équilibrant calories ingérées et dépensées.

Le Dr Clémence Blouet de la Metabolic Research Laboratories explique avoir découvert que le corps agit comme un thermomètre en matière de dépenses énergétiques. "Nous avons remarqué qu'un groupe de neurones s'activent lorsque les rats mangent et contrôlent notre appétit". Or, lorsque l'apport calorique a été diminué, ces neurones restent inactivés. Un mécanisme de compensation serait alors activé. « Notre corps compense l'apport énergétique réduit en empêchant notre organisme de brûler des calories ", explique la scientifique dans son rapport. Un mécanisme qui a sûrement été mis en place par notre corps pour se protéger des périodes de famine.

Les chercheurs étudient à présent la façon dont on pourrait contourner ce processus en mettant au point de nouvelles thérapies afin de lutter contre le surpoids et l'obésité. En attendant, les chercheurs rappellent que la meilleure solution pour perdre du poids reste un exercice physique régulier associé à une réduction modérée de l'apport calorique.

• Source : Femme Actuelle (Julie Dessagne)